Puzzle, je ne suis qu'une pièce. Etes-vous le puzzle entier?

Publié le par Robert Denice

Réflexion :      En AA*, qui suis-je ?

 

 

Dans cette association qui m'a sauvée la vie, j'ai une grande reconnaissance envers ses créateurs.

BILL.W. et Dr BOB, également, toutes les personnes, alcooliques ou non, qui ont contribuées à solidifier un programme de relèvement, par leurs différentes professions :

« Médecins, Avocats, Psychiatres, Prêtres, Psychologues, Economistes, journalistes, écrivains etc. ».

 

Bill s'était entouré de personnes compétentes et avec Bob, Docteur sagesse, ils formèrent un duo de base solide, le poids de l'un faisant agir l'autre, comme dans une cage de hamster, la roue des AA* commença à tourner, par l'union de leur force, et ne s'arrêta plus, sauvant de jour en jour des malades alcooliques, et maintenant, des millions dans le monde, depuis 1935, (bien qu'il y eu, malheureusement, des échecs).

 

Grâce à ce programme, aux réunions de « thérapies de groupe », j'ai pu me relever, reconstruire une vie professionnelle, affective, matérielle, saine et équilibrée, l'âme en paix. Les débuts furent difficiles, mais la persévérance porta ses fruits et les promesses qui m'étaient faites devinrent réalité.

 

J'ai beaucoup lu les nombreuses écritures de Bill, et de bien d'autres personnes qui ont eu à traiter la maladie alcoolique et les diverses pathologies qui y mènent.

 

N'étant qu'une modeste partie de ce grand tableau que sont les AA*, un petit élément de ce grand puzzle, et non le puzzle à moi seul. Un fruit de l'arbre et non l'arbre. Un des livres «  réflexions de Bill », cofondateur des AA* m'a mis la tête en place, afin que maintenant, je reste à la mienne.

 

Dieu merci, mes remontées sociales, professionnelles, affectives, faites dans la société avec la véritable sobriété (que je n'avais jamais connue), ne me laisse plus de doute sur qui je suis, et les expériences positives ou négatives des pionniers, ajoutées aux miennes, me servent de leçon, aujourd'hui encore.

 

Pour une personne en mal-être, comme celle que j'étais, beaucoup de chemins sont bon, pourvu qu'ils mènent à l'abstinence de produits nocifs et à la sobriété. Celui-ci est le mien, 27 années ont passées...

 

Aujourd'hui, je ne fait plus d'une tête d'épingle, une montagne ; Un carré, un rond, un triangle, un point sur une photo n'arrêtent plus ma bonne conscience de fonctionner. Mon premier équilibre appris fut, le respect de l'autre, de moi, avec la foi, découverte avec les AA*, celle qui déplace les montagnes, puisqu'elle m'a sortie de l'enfer et remis debout.

                                                                                                    Robert de Nice.

*AA : Alcooliques Anonymes.

AA France : Alcooliques Anonymes

                    29 rue Campio Formio.75013 PARIS.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert.Nice. 09/07/2009 05:57

Lorsque j'ai compris n'être qu'un morceau d'un tout, que seul je n'étais rien, l'humilité, fit tomber de moi la plus grande partie de mes déficiences et des défauts de comportement. aujourd'hui, grâce à cela, je suis en harmonie avec mon âme.