Sur l'air "mes souliers" de Félix Leclerc

Publié le par Robert Denice

Mon âme et mes souliers.   (Hommage aux AA et à Félix Leclerc)*.

 

Comme mes souliers...

 

Mon cœur ma porté aussi fort que la terre

Toujours mon âme a pleuré d'puis la guerre

J'étais né avec elle.

 

Mon cœur était trop souvent balloté

Par tout ces bruits et toutes ces saletés

Personne n' voyait mon âme,

 

Je suis tombé et m' suis tant ramassé

Bien des douleurs il fallut endurer

Souffrir aussi d'misères,

 

Mon cœur brisé abimé fracassé

Par tant de femmes que j'avais rencontrées

Y'avais aussi ma mère,

 

Un beau matin la mort m'ayant appelé

J'savais alors qu'tout était terminé

Mais il m'restait mon âme,

 

Une vie d'alcool m'avait accompagnée

Vers une dérive je m'étais embarqué

J'avais perdue mon âme...

 

D'autres poivrots j'ai alors rencontré

Mais des soulots qui avaient arrêtés

De se détruire leur âme...

 

Avec sagesse s'envolèrent sorcelleries

Et toutes ses peurs qui me gâchaient la vie

J'avais retrouvé mon âme

J'ai retrouvé......mon âme...

 

*(Ma gratitude envers les Alcooliques Anonymes,

Mes souvenirs et pensées profondes à Félix Leclerc, à 14 ans je pleurais en écoutant ses chansons,

Je ne savais pourquoi, en fait il chantait trop bien la vie et ses misères).

 

Ma phrase d'aujourd'hui,

Si le chemin te paraît impossible, alors fais de l'impossible ton chemin...

 

                                                                                                   Robert de Nice.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Robert.Nice. 24/07/2009 14:07

Honnêtement,... en refredonnant ce texte (que j'ai portant écrit), quelques larmes me coulaient encore sur les joues...
Mon émotivité n'est pas totalement disparue(Dieu merci)...