le scorpion et le maître

Publié le par Robert Denice

 

 

 

Le scorpion et le maître

 

 

Un maître de l'Orient voyant un scorpion se noyer décida de le tirer de l'eau, et lorsqu'il le fit, le scorpion le piqua. 

 

 Par l'effet de la douleur, le maître lâcha l'animal qui de retomba dans l'eau et allait de nouveau se noyer. 
 Le maître tenta de le tirer une nouvelle fois et l'animal le piqua encore. 
 
Un jeune homme qui l’observait se rapprocha du maître et lui dit :
 


«  Excusez-moi maître, mais ne craignez vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l'eau il ne vous pique encore ? 
 Le maître lui répondit: 
«  La nature du scorpion est de piquer, et cela ne doit pas changer la mienne qui est d'aider ». 
 
 Alors, à l'aide d'une grande feuille, le maître tira le scorpion de l'eau le posa sur la berge, le scorpion alla se faufiler sous une pierre et sa vie continua.

Le maître parti suivant sa route en compagnie du jeune homme.

En chemin il lui dit :
 « Ne change pas ta nature si quelqu'un tente de te faire mal ;

 Prends juste des précautions envers ses attitudes ». 
 
  Sur notre terre, certains poursuivent le bonheur, d’autres le créent.

 
 Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire.
 
 Préoccupe-toi toujours plus de ta conscience que de ta réputation. 
 Parce que ta conscience est ce que tu es vraiment, ta réputation n’est que ce que les autres pensent de toi...
Et ce que les autres pensent de toi reste leur problème et non le tien.
 

 

(Lorsque tu t’arrêtes à ce que pense les autres, tu ne vois plus que le mauvais coté de la chose, alors que chaque chose a un bon côté. Le venin du Scorpion, comme celui des serpents, à dose infime, est utilisé en médecine pour sauver des vies, rappelle-t-en…).

 

                                                                     Robert de Nice.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article