Mon intolerance

Publié le par Robert Denice

FM100tub.pngMon intolérance, pourquoi ?.... Bien avant de la comprendre, je l’avais subie, par mes propres comportements sans en connaître les raisons. Le Dictionnaire pour les mots et les AA pour arriver à les comprendre. Tolérance : Attitude qui consiste à admettre chez autrui, une manière de penser ou d’agir différente de celle qu’on adopte soi-même. Intolérance : Tendance à ne pas supporter, à condamner ce qui déplaît dans les opinions ou conduite d’autrui. Mon physique comme mon esprit avait des intolérances, réagissait par rejet des choses qu’il acceptait mal en son milieu ; « vomissement, allergies ou autres réactions…). Comment soigner l’intolérance sur le plan mental, de l’humain que j’étais dans mon environnement ?... J’ai trouvé dans le programme AA, au début de mes recherches des réponses en pratiquant la quatrième et la cinquième étape, « verbalement » ; l’écoute et les conseils avisés de mes anciens m’ont bien aidé. Construit comme une chaine qui n’a que la force de son maillon le plus faible, la recherche et l’analyse de mes failles, actions et réactions vécues me prouvaient qu’il y avait bien en moi, une forte intolérance. Mon fonctionnement nerveux et impatient de tout était la base de cette faille ; Vint ensuite la découverte de comprendre que, pour vaincre le manque de confiance en moi que m’attribuaient les autres durant mon enfance (erreur de pensée), j’agissais avec une sur-assurance de défi, que j’enrichissais par mes propres moyens de connaissance qui étaient parfois erronés. Ce « sur-moi » artificiel ne pouvait être conservé qu’en refusant les avis et attitudes des autres, mon fragile équilibre de construction en dépendait. D’autres failles entraient en jeux, elles faisaient partie des maillons de cette chaîne du « Moi mal construit », pour garder ce mauvais équilibre, alors intervenaient : - L’orgueil, la peur du ridicule. (Alors qu’il ne tue pas). - La volonté déchainée, avoir raison à tous prix, avec ses conséquences… - L’autoritarisme, pour éviter toutes négociations. - L’incommodité à me joindre aux autres, voulant garder la main sur l’ensemble, (jeu inconfortable). - Un esprit se repliant sur lui-même devenant inaccessible d’étroitesse. Toutes les libertés que je m’interdisais afin de « devenir » un être humain qui a confiance en lui et en la possibilité de l’autre, mêmes ci celles-ci sont différentes ; Je me transformais plutôt en un esprit étroit obtus et borné envers les autres, devenant intransigeant, excluant d’autour de moi ceux qui ne raisonnaient pas comme moi, refermant du même coup les bonnes possibilités de contact que je souhaitais avoir avec mon entourage. Le programme des AA étant un outil de travail « sur soi », j’ai alors du et pu, grâce aux découvertes et à sa mise en pratique chaque jour et au fil des jours, reconstruire le « moi intérieur » de celui que je croyais être, construit « mal façonné » depuis quarante années. L’amélioration s’est faite sentir par le mieux être, le mieux vivre, l’acceptation de l’autre par l’acceptation de ces failles en moi et leurs corrections nécessaires, une forme de tolérance est apparue dans les domaines ayant de l’importance puis se sont affinées, j’ai du apprendre également à relativiser l’importance des choses. Le cheminement progressif ma amené à vivre jusqu’à ma soixante huitième année, avec beaucoup de joie et de plaisir autours de moi, à reconstruire une vie descente et heureuse, connaître la différence entre tolérance et intolérance, commençant par être tolérant avec moi-même et cessant cette quête stupide de la perfection. L’intolérance était une des failles de ma maladie ; Aujourd’hui je vais bien et remercie les AA. Robert de Nice.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michelle 17/06/2010 09:16


Cette nouvelle horloge est superbe !


michelle m 21/04/2010 14:53


"Nos sommes devenus sobres grâce à l'honnêteté ; nous restons sobres grâce à la tolérance".
Ernest Kunz, grand historien des A.A.
Avec mon amitié Robert, prenez soin de vous.
@+ michelle


Louis-Paul 22/01/2010 21:49


La tolérance pour moi commence avec l'écoute. Se mettre en situation d'écoute a un énome avantage, celui d'apprendre de l'autre. Sinon, même à deux ou plus ce ne sera finalement qu'un monologue.
Cet enrichissement mutuel (je l'appelle souvent sur mon Blog le Partage) est source de tant de belle surprises, de tant de découvertes, sur soi, sur l'autre, sur cet environnement auquel nous
appartenons.
L'intolérance est source de conflits, de malheurs, la tolérance nous apprend la vie, la vrai.

Je suis heureux de te lire ici Robert.


michelle m 22/01/2010 00:54


Ohh je suis bien contente de vous lire à nouveau par ici ! L'intolérance... encore une fameuse excroissance de l'ego, n'est-ce pas ? la véritable tolérance ne peut exister que quand elle n'existe
plus, quand il n'y a plus cette notion de tolérance/intolérance, mais uniquement ce lien particulier qui unit les êtres qui éprouvent très naturellement cet amour mutuel pour lequel ils sont faits
au départ, et qui leur est salutaire, au plan individuel et au plan sociétal. Autrement dit, l'amour inconditionnel, dont j'ai découvert les bases chez les AA.
@+ michelle